Site officiel de la commune de Muespach
Sur les hauteurs de Muespach dans le Sundgau...

Bulletins communaux

Septembre 2011

Septembre 2011


Téléchargez la manchette de Septembre 2011

En cette période estivale marquée par les incertitudes du marché économique et les perspectives incertaines de la santé économique mondiale, le risque de récession mais aussi par un drame sans pareil vécu par 4 jeunes gens à la sortie de notre village, je m’efforce de dresser le bilan au terme d’un demi-mandat à présent achevé.

On peut constater que la commune, progressivement, s’appareille de nouvelles structures dans les quartiers périphériques alors que les deux grands axes que sont la rue du 1er Septembre et la rue de la Montagne sont en attente d’être desservis par l’assainissement. Ces rues je le rappelle, ont été désignées comme étant prioritaires dans le programme d’assainissement, par les services de l’Agence de l’Eau, en raison de leur densité de population.

Comme chacun le sait, il faut acheminer un maximum d’effluents domestiques dans la station d’épuration (STEP) lors de la phase de démarrage. En effet le volume nécessaire au bon fonctionnement de cette STEP représente à peu près 30 % de sa capacité maximale de fonctionnement. Pour cette raison technique, la collecte des eaux usées, doit dans un premier temps être réalisée dans les rues à forte densité de population. 

Pose d’un collecteur d’assainissement

Ces grands travaux vont – pour ce qui concerne Muespach- démarrer dès le mois de Septembre par la pose du collecteur intercommunal qui reliera Muespach-le-Haut à Steinsoultz, en passant à Muespach.

Ce collecteur traversera la commune en suivant à peu près le cours de la rivière jusqu’à la hauteur de la rue du Moulin. A ce niveau le collecteur devra traverser une partie des zones habitées, par la rue du Moulin, pour arriver face à la rue de la Montagne qu’elle longera en descente jusqu’au pont. De là le collecteur intercommunal suivra à nouveau le cours d’eau jusqu’à Steinsoultz. Cette rue du Moulin sera donc la première à être aménagée dans le programme actuel des travaux. Outre le collecteur intercommunal, une conduite d’assainissement y sera déposée, ainsi qu’une nouvelle conduite d’eau potable. Enfin l’actuelle conduite d’évacuation des effluents domestiques, sera utilisée pour canaliser l’évacuation des eaux claires issues de chaque maison.

Techniquement il est à faire observer qu’au bas de la rue du Moulin, à hauteur de l’arrivée de la conduite intercommunale le long du cours d’eau, sera aménagé un poste de relevage.

Pour ce qui relève des délais d’intervention il convient de noter que les travaux dans la rue du Moulin débuteront au cours du mois d’Octobre. La durée approximative des travaux dans cette rue du Moulin est estimée à quelques trois semaines.

Travaux d’assainissement communal

Les travaux d’assainissement du premier tronçon de la rue du 1er Septembre – [carrefour de la rue de Ferrette au carrefour de la rue de la Fontaine]- sont prévus à être démarrés au printemps 2012.

La durée de ces travaux peut être estimée à 6 mois en référence aux 18 mois nécessaire pour l’achèvement complet de la traversée du village par la rue du 1 er Septembre et la rue de Steinsoultz.

Les travaux devront être menés en laissant ouverte une voie de circulation durant toute la période des travaux !

L’assainissement complet de cette traversée villageoise ne sera donc pas terminé avant la fin de ce mandat, c’est à dire en 2014. C’est au-delà de cette date qu’interviendront les travaux sur le secteur de la rue de la Montagne. Cette longue rue en pente, quant à elle, nécessitera également quasi une année entière de travaux.

Quant aux deux rues annexes, celle de la Forêt et celle des Vignes, elles pourraient être éventuellement intégrées dans le programme d’assainissement de la rue de la Montagne.

Au terme de tous ces aménagements interviendront les travaux d’assainissement de la rue de la Fontaine et de la rue de la Gare.

Les plus optimistes prévoient l’horizon 2018 , les pessimistes quant à eux misent sur 2020. Autant dire, que le Conseil municipal de Muespach ne pouvait attendre davantage pour entreprendre la remise en état de ces deux rues, qui demandaient vraiment un sérieux toilettage, Aujourd’hui la rue de la Gare est en phase d’achèvement. Il ne manque plus que le réseau d’éclairage public, qui sera opérationnel dès la fin du mois de Septembre, c'est-à-dire dès livraison des candélabres commandés !

Voilà cher lecteur un aperçu, aussi détaillé que possible des perspectives, et de l’état d’aménagement de notre voirie communale.

Projets communaux en cours de préparation

L’action communale bien entendu ne se limite pas uniquement à ces réalisations.

D’autres projets sont en voie de concrétisation, tel celui de « l’Ecole Numérique » qui sera opérationnel dès la rentrée scolaire du mois de Septembre, et tout autant le projet de rénovation de notre site communal «Muespach.fr» qui devrait lui aussi être opérationnel au cours du quatrième trimestre de cette année.

Quant au plus attendu par le plus grand nombre d'administrés, le fameux projet «Haut-Débit», il conviendra, comme déjà précisé lors de la présentation des voeux du Maire en Janvier 2011, d’être encore patient.

D’après les dernières informations reçues par les services du Conseil Général de Colmar, il apparaît que toutes les formalités administratives sont achevées, avec les différents partenaires impliqués dans ce vaste projet. Il ne reste plus ainsi que le lancement de la partie technique, ce qui, traduit en terme de délais nécessaires à la réalisation de ce projet peut se traduire par une durée d’attente, aujourd’hui estimée à 14 mois .

Projets à l’étude

Deux autres réalisations demandent encore à être étudiées avant que d’être menées à terme à savoir : la mise en service d’une nouvelle fontaine, tout comme la mise construction, à l’identique de la rue de la Fontaine, d’une barrière de sécurité le long du cours d’eau de la rue du Gersbach.

Quant au programme d’embellissement villageois, et plus spécifiquement le concours des maisons fleuries, les éléments d’information et les listes d’inscription ont déjà été portées à la connaissance de nos villageois.

Administration et gestion communale

Dans un registre différent, il convient de savoir que notre Directrice d’Ecole élémentaire, Mademoiselle Muriel Ribstein, est maintenue à Muespach, ce qui prouve que les actions menées à la fois par les parents d’élèves mais aussi par le Maire de Muespach n’ont pas été inutiles.

Pour ce qui concerne la gestion de notre patrimoine forestier, nous avons été très surpris d’apprendre le départ de Monsieur Didier Lagrède technicien de l’ONF, qui après plus de ving-cinq années de présence, quasi quotidienne sur le territoire forestier de notre triage, est muté dans les Landes, sa patrie d’origine.

 

Cette annonce, vous le comprendrez n’était pas attendue du tout. Ce fut en fait une réelle surprise. De fait ce fut une mauvaise surprise pour bon nombre des habitants de notre triage, mais aussi et surtout pour toutes les administrations communales dépendantes de ce triage.

Monsieur Lagrède, Didier pour ceux qui le connaissent, était de ces forestiers de l’ONF qui aimait son « job » ! Non seulement il l’aimait, mais il l’assumait avec rigueur, et efficacité. Il n’était pas seulement ce cadre de l’ONF qui gérait derrière un écran d’ordinatreur, mais il était ce « patron » toujours présent en forêt avec ses équipes et qui était tout autant capable de grimper à la plus haute cime pour élaguer ce qui était nécessaire. C’était un connaisseur de la nature, tant de la faune que de la flore. Nul n’avait son pareil pour donner un cours, en pleine nature, à tout un Conseil municipal qui se déplacait- régulièrement pour ce qui concerne Muespach- dans la forêt à l’aube de chaque automne, afin de comprendre et d’assumer la régénération et l’exploitation de cette forêt que tous nous aimons.

Nous perdons en la personne de Didier, un homme que tous aimaient, mais aussi un technicien hors pair. J’estime ainsi que Muespach lui doit beaucoup, et bien plus encore. Il aimait notre forêt et la forêt, certainement aimait le voir arriver, car elle devinait, rien qu’à son allure, rapide et souple, qu’elle allait avoir à faire à un ami de la nature.

Merci Didier, que ton retour au pays des Landes, t'apporte autant de joies, que celles dont tu nous a fait bénéficier.

Notons que le remplacement de Monsieur Lagrède n’est pas encore effectif. En effet aucun candidat à ce poste ne s’est, jusqu’à ce jour présenté aux services de l’ONF qui a fait un appel à candidature !

Disparition du Père François

Le décès du Père François Lichtlé survenu cet été met une fin brutale à l’engagement de ce prêtre au service de son prochain. Tous ceux qui l’ont connu éprouvent une incomparable tristesse et un sentiment de vide dans cette communauté de paroisses à peine élaborée. Une foule nombreuse était présente à Bergheim pour suivre ce bon pasteur en sa dernière demeure et, bien sûr, de nombreux Sundgauviens faisaient partie de l’assistance, ce qui à l’évidence peut être considéré comme le signe de l’affection et de l’attachement à leur prêtre.

Un nouveau Curé pour la communauté de Paroisses

Personnellement j’ai eu le bonheur d’accueillir notre nouveau Curé de la communauté paroissiale, Monsieur l’abbé Smoter.

L’entretien que nous avions le plaisir de partager ensemble durant plus d’une heure, était excessivement cordial, ce qui me fait croire, avec beaucoup de conviction, que l’avenir de notre communauté de paroissiens est en bonne voie. Réservons ainsi au Père Smoter un accueil chaleureux et fraternel.

Le dramatique accident de circulation

Que dire enfin de cette immense tristesse ressentie par toute notre population villageoise par ce terrible accident de circulation qui a fait perdre la vie à trois jeunes adolescents.

Le profond traumatisme moral qui affecte depuis tant de personnes à Muespach, mais aussi dans nos proches communautés villageoises, ne peut bien entendu être comparé à la détresse des parents confrontés à ce drame. Mais il existe, et ne pourra être de sitôt guéri.

Parler de cette tragédie, comme le font tous nos villageois depuis, montre combien l’accident comme la maladie sont, au sein de nos collectivités modernes, ces impondérables qui ne peuvent être acceptés.

Il ne s’agit pas dans ce cas précis d’analyser les causes de l’accident. Le chagrin d’une communauté toute entière est réel. Il ne pourra cependant jamais soulager ceux qui en souffrent. Je pense sincèrement que l’émotion et la peine ressenties par les muespachois sont sincères, profondes et ne pourront être oubliées.

Un demi-mandat effectué

Je rappelais en préambule de cet éditorial le parcours effectué depuis le début de ce mandat, arrivé à présent au milieu de son gué après plus de trois années d’exercice.

J’invite mes concitoyens qui disposent du temps nécessaire, de parcourir les promesses électorales faites en 2008. Sans exagération aucune, il me semble, au bout des trois premières années passées depuis, qu’une bonne partie déjà a été réalisée.

A ce propos, et en guise de conclusion à mes propos d’aujourd’hui j’aimerais féliciter l’ensemble du Conseil municipal pour son travail, son engagement, sa disponibilité et sa persévérance.


< Liste des bulletins communaux
Imprimer la page Partager la page Haut de page